ActualitésInterviews - Portraits

L’habillement au cœur de l’accompagnement de la personne

L’ASEI a pour objet l’accompagnement global, l’éducation et l’insertion des personnes en situation de handicap et des personnes dépendantes, fragilisées, dans le respect des valeurs qui ont toujours présidé à l’action de l’association : la laïcité, le refus de toutes les discriminations, le respect de la personne et la solidarité.

Si l’ASEI n’est pas spécialisée dans un type de handicap, elle est reconnue pour la qualité de son accompagnement favorisant le retour à l’autonomie de la personne, quelque soit son handicap.

Sa mission est d’accompagner la personne et son entourage dans la construction et la réalisation de son projet de vie et ce à tous les âges de la vie.

Emilie Ganteil, adjointe de direction à l’IEM pôle enfant – SAO au Centre PHILIAE- Cité de l’Autonomie et de l’Insertion et son équipe d’ergothérapeutes et éducateurs d’internat nous apportent un précieux témoignage sur l’habillement des jeunes.

Présentez-nous le centre PHILIAE…

Au centre PHILIAE de Ramonville, en Haute-Garonne, nous accompagnons des enfants et adolescents en situation de polyhandicaps et en situation de handicap moteur avec des troubles associés (troubles des apprentissages, du comportement, psychique…) et en situation de handicap intellectuel.

Quels sont les besoins constatés – les plus importants – en matière d’habillement pour le confort de vos résidents ?

Nous avons constaté que les vêtements amples, faciles à enfiler, avec des fermetures éclair, des pressions ou élastiques sont les plus adaptés pour le confort de nos résidents.

Les éducateurs ont-ils des difficultés pour habiller les résidents ? Combien de fois est habillé et déshabillé le jeune dans une journée ?

Oui, nous rencontrons parfois des difficultés pour l’habillage ou le déshabillage. Cela dépend des enfants, de leurs pathologies et de leurs vêtements.

Ils sont habillés et déshabillés en règle générale :

  • Entièrement pour les toilettes et douches sur l’internat le soir ou le matin,
  • Au moment des changes dans la journée, 2 ou 3 fois minimum sur les temps d’externat,
  • À leur arrivée et départ (manteau…),
  • En cas d’urgence : fuites urinaires, maladie…

Sur le retour d’expérience des personnels et des ergothérapeutes, quels sont les éléments les plus pratiques / les plus compliqués auxquels ils/elles sont confronté(e)s : systèmes de fermeture faciles et difficiles, emmanchures faciles ou difficiles à passer, nécessité de mettre une coque de maintien sous le vêtement ?

Pour les éléments les plus pratiques, ce sont les vêtements amples, faciles à enfiler, avec fermeture éclair, pressions, élastique…

Pour les éléments les plus compliqués, ce sont les vêtements trop serrés :  jeans, leggings, chemises, vêtements trop petits, certains vêtements à la mode…

Pour la coque de maintien sous le vêtement, c’est moins évident, surtout au moment des changes.

  Les vêtements sont-ils choisis exclusivement par les parents ? Savez-vous si leurs critères d’achat sont basés sur le confort ou l’esthétique ?

Les vêtements sont choisis par les parents. Les critères d’achat sont, il nous semble, plus basés sur l’esthétique et rares sont les parents qui achètent les vêtements basés sur le confort.

Sur ce point, les familles des résidents s’entraident-elles pour acheter les habits qui conviennent le mieux à leur enfant ? Savez-vous où ils achètent le plus ces habits ?

Non, nous ne savons pas exactement s’il y a de l’entraide entre les parents. Seule une petite poignée de parents passe par les réseaux sociaux pour essayer de trouver une entraide. Une famille a créé un compte Facebook.  L’enfant avait besoin de chaussures spéciales suite à de nouvelles attelles et la maman a demandé de l’aide sur Facebook.

Les vêtements sont achetés dans les magasins les moins chers pour la plupart d’entre eux.

Est-ce qu’il y a des fibres dans le textile que ne supportent absolument pas certains de vos résidents ?

Nous n’avons pas connaissance de ces désagréments.

 Pensez-vous qu’une association comme la nôtre serait utile pour faciliter le quotidien des familles et de votre personnel ?

Oui, nous pensons qu’elle serait utile car vous êtes une association proche et à l’écoute des personnes en situation de handicap. Et que vous pouvez apporter conseils, astuces et sensibiliser les grandes enseignes au fait d’allier mode et confort.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer