Actualités

Un projet audacieux de bagagerie adaptée

La bagagerie adaptée est un domaine encore peu exploité par les entreprises, malgré la demande importante. Amandine Jacob innove en proposant des modèles qui révolutionnent à la fois la bagagerie, mais également le milieu du handicap. 

Après l’obtention d’un BTS et d’une licence professionnelle Design de Produit, Amandine Jacob décide de se lancer dans le projet audacieux de créer une bagagerie adaptée, qui convient à un grand nombre. 

La cousine de sa mère étant polyhandicapée, elle a été très tôt au fait des problèmes d’accessibilité. Son travail d’animatrice en séjours de vacances adaptés pour l’association des Paralysées de France et l’Union Française des Centres de Vacances l’ont sensibilisée aux contraintes rencontrées par les usagers. 

Olivia, 6 ans, assise sur un fauteuil roulant, porte le premier modèle de sac à bandoulière amovible créé par Amandine Jacob.
Tous droits réservés : Amandine Jacob.

Un projet qui veut révolutionner la bagagerie adaptée

La bagagerie adaptée est un défi d’autant plus significatif qu’il s’agit d’un domaine très peu développé. Or, pour les personnes en fauteuil roulant, la bagagerie traditionnelle n’est pas pratique et n’est pas adaptée à la position assise. Quant aux quelques modèles adaptés déjà existants, ils sont impersonnels, peu esthétiques et à connotation souvent médicale avec une prédominance de bleu, rouge, noir, gris et blanc.

Le premier modèle de sac créé pour Olivia, une petite fille de 6 ans. Sur cette illustration, on retrouve différents schémas qui nous présentent comment se porte le sax : en bandoulière, mais il peut également être accroché au fauteuil roulant de l'enfant grâce à une sangle.
Tous droits réservés : Amandine Jacob.

Des modèles esthétiques et pratiques

Amandine a créé un premier prototype de sac pour une enfant de 6 ans nommée Olivia. Grâce à une sangle qui entoure le siège du fauteuil, détachable par une pression sur les pinces latérales, le sac peut se porter autant assis que debout. Il sort du lot par sa couleur rose et son imprimé, qui en font une pièce unique. Constitué d’une poche sans fermeture et d’une autre grande poche à fermeture éclair, le sac est pratique. Sur son site Creamandine et ses Trop’gnons, la créatrice commercialise quatre sacs en bandoulière imprimés. Faits en coton bio, ils sont à la fois esthétiques et confortables. 

Progressivement, le projet d’Amandine se développe, malgré les difficultés de financement. Pour cette raison, Bien à porter encourage son initiative.

Et vous qu’en pensez-vous ? Connaissiez-vous auparavant ses créations ?

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer