Actualités

Pourquoi la mode nous incite-t-elle à malmener nos pieds ?

Du 7 au 12 juin 2021, l’Union Française pour la Santé du Pied organise la Semaine Nationale de la Santé du Pied. Pour l’occasion, l’UFSP propose des téléconsultations gratuites avec des podologues pour obtenir conseils et diagnostics. 

Selon une enquête de l’UFSP en 2019, 73% des personnes examinées par des podologues avaient des douleurs aux pieds, qui, pour 50% d’entre elles, étaient aussi la cause de mal de dos. Il y aurait même 38% des personnes interrogées qui ne sortaient plus de chez elles en raison de leurs douleurs aux pieds. 

Toujours selon l’UFSP, mais cette fois-ci d’après une enquête datant de 2013, les femmes étaient plus concernées par des douleurs aux pieds que les hommes : 72% contre 54%… Un chiffre qui n’est pas vraiment étonnant : entre talons aiguilles et cambrures inconfortables, l’industrie de la mode semble prendre plaisir à faire souffrir les pieds de la gente féminine.

« Il faut souffrir pour être belle »

Un dicton dont on se passerait bien en 2021, mais qui reste encore aujourd’hui d’actualité quand on s’intéresse au pied. Malgré le retour en force de la basket ces 10 dernières années, bien nombreuses sont encore les occasions où les femmes sont incitées à porter des talons hauts. Selon une étude américaine menée en Alabama entre 2002 et 2012, les talons hauts étaient à la cause de plus de 11000 chutes chaque année. 

Si la basket se démocratise dans toutes les sphères du quotidien, le talon haut reste un enjeu important pour l’industrie de la mode. Escarpin, stiletto, bottine, cuissarde, à plateforme ou aiguille, rond, carré ou compensé… Il semblerait que plus il est haut et original, plus le talon fait parler de lui (et de sa marque).

Le règne de talon haut

Amina Muaddi, Aquazzura, Christian Louboutin, Giuzeppe Zanotti, Jimmy Choo, Manolo Blahnik, Nodaleto, Pierre Hardy, Roger Vivier… Les créateurs et créatrices de talons hauts ont plus que jamais le vent en poupe. La preuve ? Ils multiplient les collaborations avec des célébrités. C’est notamment le cas d’Amina Muaddi, qui vient de collaborer avec AWGE, le label du rappeur américain Asap Rocky, quelques mois seulement après avoir signé une collaboration avec la chanteuse Rihanna (qui leur avait valu une récompense aux Footwear News Achievements Awards 2020). Quelques années plus tôt, c’est la marque Giuseppe Zanotti qui multipliait les collaborations : Jennifer Lopez, Nicki Minaj, Rita Ora…

S’il y en a un qui n’a pas besoin de collaborations pour écouler ses modèles comme des petits pains, c’est Christian Louboutin. Considéré comme le maître incontesté du talon haut et de la chaussure artistique, il s’est imposé dans le paysage médiatique comme le chausseur des stars. Et pour cause, elles ont toutes portées ses modèles ! Un succès qui a fait de lui l’un des designers favoris des français et françaises. 

Avec son exposition rétrospective Christian Louboutin : L’exhibition[niste] présentée au Palais de la Porte Dorée fin 2020, il proposait d’ailleurs une immersion dans son univers déjanté. En plus d’y présenter ses modèles phares avec des mises en scènes spectaculaires, il s’est assuré de rappeler son amour du fétichisme. En effet, toute une salle était dédiée au plaisir des yeux… mais pas des pieds. Interdite aux moins de 16 ans, elle contenait de nombreuses photographies en noir et blanc de chaussures qui évoquaient plus l’objet de torture qu’autre chose. 

Les baskets à votre rescousse !

Mais n’ayez crainte : vous n’avez plus besoin de porter des talons pour être « tendance ». Vous l’aurez bien constaté, la basket est revenue en force depuis une dizaine d’année et s’impose dans les vestiaires masculins aussi bien que féminins comme la chaussure du quotidien. Converse, Adidas, Puma… Mais pas que. En plus des équipementiers sportifs qui nous avaient habitué à proposer de nombreux modèles de sneakers, les marques de luxe misent elles aussi sur la basket depuis déjà plusieurs années. Prada, Balenciaga, Gucci, Louis Vuitton et même Dior… elles ne jurent que par les sneakers, et on les comprend bien. Devenu un véritable phénomène avec des expositions et salons dédiés, une paire griffée peut se revendre très très cher, et les ruptures de stock sont très fréquentes à la sortie d’un nouveau modèle. C’est le buzz assuré. 

Les marques de luxe doivent malgré tout faire face à des marques premium, elles aussi toujours plus inventives. C’est par exemple le cas d’Eytys, et de ses sneakers aux semelles XXL crantées très originales, ou de Rombaut, la marque eco-friendly qui imagine des modèles vegan aux semelles biodégradables. Si la guerre des baskets dépend de l’originalité et de l’épaisseur des semelles, leur confort devrait normalement croître. Il existe également des solutions respectueuses de l’environnement plus abordables, comme les baskets Veja que l’on ne présente plus, ou les modèles vegan en cuir de raisin signés Zèta (proposés du 36 au 48).

Que vous aimiez porter des talons hauts ou que vous préfériez le confort des baskets, pensez à prendre soin de vos pieds… Pourquoi ne pas profiter d’une téléconsultation dispensée dans le cadre de la Semaine Nationale de la Santé du Pied ?

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer