Actualités

Les prothèses, simples membres ou vêtements à part entière ?

Le monde de la prothèse a récemment été bouleversé par un évènement qui, à lui seul, aura définitivement changé la façon de voir, et de faire, les prothèses : l’arrivée de l’imprimante 3D.

Les prothèses sont des dispositifs artificiels visant à remplacer un membre ou une articulation. Elles sont aujourd’hui très diversifiées, afin de remplir au mieux leur rôle sous différentes conditions. Par exemple, les prothèses de jambes pour les coureurs et coureuses sont réalisées spécialement pour la course, et ne peuvent pas être utilisées pour la vie de tous les jours, contrairement aux prothèses traditionnelles. Ces dernières essaient le plus possible de ressembler au membres qu’elles remplacent, sans rien ajouter d’autre. Cependant, depuis quelques temps, une nouvelle technologie vient bouleverser le monde de la prothèse : l’impression 3D.

Les imprimantes 3D permettent de créer des objets en 3D avec un coût largement réduit, et dans des temps records. Aussi, beaucoup d’entreprises et/ou d’associations créent des prothèses en 3D qui ont, en plus de leurs objectifs premiers, la possibilité d’être personnalisées.

Le mouvement E-Nable notamment a pour but de mettre en relation des enfants qui ont besoin de prothèses de doigts, et des makers (créateurs et créatrices) qui réalisent les prothèses souhaitées en impression 3D. Ces dernières sont personnalisées pour que chaque enfant ait une prothèse qui lui plaise.

Capture d'écran du site Alleles où sont présentés divers modèles de coques pour prothèses de jambe personnalisables.
Capture d’écran du site Alleles, qui propose des coques pour prothèses de jambes.
Tous droits réservés : Alleles.

L’entreprise Unyq, elle, propose des coques pour prothèses de bras et de jambes, en impression 3D également. On retrouve cette même idée de coques, pour les jambes cette fois, chez Alleles.
Mecuris, eux, proposent des prothèses de pieds personnalisables directement sur leur site.

Evan Kuester, designer et ingénieur chez 3D Systems, a créé plusieurs prothèses de bras et de main, en impression 3D, très stylisées.
Hero Arm, potentiellement le premier bras bionique au monde, lancé par l’entreprise Open Bionics, est là encore imprimé en 3D, et entièrement personnalisable.

Alors les prothèses, membres ou vêtements ? Hé bien les deux. Aujourd’hui, les prothèses suivent globalement deux voix. Dans un premier temps, on retrouve des prothèses ultra-réalistes, qui se veulent le plus proches possible de l’apparence de vrais membres, et de l’autre, des prothèses stylisées, qui profitent du support de la prothèse pour créer des œuvres d’arts, ou pour afficher des goûts personnels directement sur la prothèse (tel qu’une prothèse à l’effigie de spiderman, ou sur le thème de Star Wars, par exemple). Les premières, à l’instar des membres qu’elles remplaces, s’habillent, tandis que les secondes deviennent de véritables vêtements à part entière. Les prothèses stylisées remplacent un membre, et l’habillent dans le même temps. Et les prothèses plus classiques peuvent bénéficier de coques personnalisables.

La prothèse, grâce à l’explosion de l’utilisation des imprimantes 3D, peut être faite au goût de chacun, jusque dans les moindres recoins, et devenir même une œuvre d’art. Gageons que bientôt, chaque personne ayant une prothèse pourra fièrement la montrer aux yeux du monde, sans aucune gène, ni discrimination.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer